Information AG2R LA MONDIALE 30 AVRIL 2020

300 euros pour les salariés de nos entreprises clientes en arrêt de travail pour garde d’enfants

Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, AG2R LA MONDIALE se mobilise pour accompagner les entreprises dans la gestion de cette situation.
Pour Qui? Pour les entreprises de moins de 500 salariés ayant un contrat prévoyance (avec garantie incapacité, cabinets et laboratoires)souscrit auprès de l’AG2R Prévoyance, Arpège ou La Mondiale, nous proposons une aide forfaitaire de 300€ par salarié en arrêt de travail pour garde d’enfants de moins de 16 ans(sans limite d’âge pour les enfants en situation de handicap), pour les arrêts supérieurs à 30 jours.
Quel Montant? Pour les entreprises de moins de 20 salariés: 300€ par salarié à temps plein concerné (150€ un salarié à temps partiel supérieur à 40%) dans la limite de 2 salariés et de 600€.
Pour les entreprises de 20 à 500 salarié: 300€ par salarié à temps plein concerné (150€ pour un salarié à temps partiel supérieur à 40%) dans la limite de 10% des l’effectif et de 3000€.
Comment obtenir cette aide?
Etape 1 Téléchargez le formulaire de demande sur notre site
Etape 2 Une fois le tableau de déclaration téléchargé, merci à vous de le compléter( veiller à bien remplir les différents onglets) et le renvoyer par mail, avec votre RIB et en déclarant sur l’honneur l’exactitude des informations transmises: à votre interlocuteur habituel AG2R LA MONDIALE ou sur la boîte mail: actionsociale@ag2rlamondiale.fr en précisant en objet : DECLARATION ATGGE COVID
Etape 3: Après vérification de l’éligibilité et des informations transmises, les demandes sont traitées par nos équipes.
Le virement est effectué dans un délai de 30 jours (en fonction de l’actualité COVID et des mesures gouvernementales prises, ce délai pourra être allongé. Nous mettons tout en œuvre pour qu’il soit le plus court possible).
Des contrôles aléatoires seront effectués et nous pourrons être amenés à vous demander des pièces justificatives complémentaires.
En cas de non éligibilité ou de refus, vous serez avertis dans ce même délai.


AG2R LA MONDIALE Nos 4 initiatives pour renforcer votre protection en cette période de crise et après.

Agir et se réinventer pour un soutien immédiat

Préambule à nos actions, nous avons bien sûr adapté nos modes de travail et l’organisation de nos activités pour garantir votre protection en tant qu’assurés et la pérennité de notre groupe.

Vous accompagner pour donner tout son sens au mot «assurer»

Pendant la crise, nous exerçons pleinement notre métier d’assureur de personnes en santé, prévoyance et retraite. Nous sommes à vos côtés, aujourd’hui dans les situations d’urgence, demain, pour vous épauler pendant la période de relance.

Activer et développer la solidarité auprès de tous

Forts de nos valeurs paritaires et mutualistes, nous réaffirmons notre engagement : au global, notre effort de solidarité s’élève à 500 M€. Nous nous engageons notamment par la mise en place de mesures d’aides exceptionnelles, comme une aide forfaitaire (soumise à conditions) de 300€ par salarié(e) pour les arrêts de travail liés à la garde d’enfants âgés de moins de 16 ans de plus de 30 jours, destinée aux entreprises de moins de 500 salarié(e)s. Par la mobilisation de notre action sociale, de nos équipes et de nos partenaires, nous avons aussi permis de rendre accessibles au plus grand nombre plus d’une trentaine de services.

Mobiliser nos équipes, sur le terrain, pour vous offrir un accompagnement de proximité

Nous mobilisons notre réseau commercial dans les territoires pour accompagner les travailleurs indépendants, les entreprises et leurs salarié(e)s, ainsi que ses partenaires, en particulier les experts-comptables. Depuis le début du confinement, les équipes associent leurs expertises, leurs réseaux relationnels et leurs connaissances fines des métiers, du tissu économique et social local afin d’écouter, soutenir et apporter des réponses face à ces circonstances exceptionnelles.

La mobilisation se renforce encore pour les épauler de plusieurs façons : aider les branches professionnelles à identifier les entreprises en difficulté, faire un point sur la situation de l’entreprise, du dirigeant et des salarié(e)s, apporter des informations sur les aides assurantielles et gouvernementales, aider dans les démarches administratives, mettre en relation les acteurs entre eux sur un même territoire… Le réseau commercial vient aussi en appui des experts-comptables, très sollicités en cette période, afin d’accompagner nos clients communs dans leurs démarches.

Arrêts de travail et maintien de salaire

Arrêts de travail

Conditions dérogatoires d’octroi des Indemnités Journalières de Sécurité Sociale (IJSS) Le Gouvernement a pris des mesures impactant les indemnités journalières servies en cas d’arrêt de travail par le régime de base de la Sécurité sociale par voie de décrets et ordonnances, parus ces dernières semaines qui détaillent les conditions dérogatoires d’indemnisation des salarié(e)s se trouvant dans l’impossibilité de travailler en raison de l’épidémie du Covid-19.

Le décret du 31 janvier 2020 précise qu’en cas de confinement individuel, sans possibilité de télétravail, un arrêt de travail sans délai de carence pouvait être établi par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ou, le cas échéant, par un médecin conseil de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ou de la Caisse centrale de la Mutualité Sociale Agricole. Les personnes atteintes du coronavirus étaient quant à elles indemnisées dans les conditions d’un arrêt de travail de droit commun avec notamment la franchise de 3 jours.

Fin mars, le Gouvernement a annoncé que tous les arrêts de travail (liés ou non au COVID-19) et débutant le 24 mars 2020, sont indemnisés par la Sécurité sociale dès le 1er jour. Les salarié(e)s concerné(e)s par ces dispositions dérogatoires sont : • Les personnes qui font l’objet sur le territoire français d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile dès lors qu’elles ont été en contact avec une personne malade ou qu’elles ont séjourné dans une zone concernée par un foyer épidémique. • Les parents d’un enfant de moins de seize ans faisant lui-même l’objet d’une telle mesure et qui se trouvent, pour l’un de ces motifs, dans l’impossibilité de continuer à travailler. • Les assurés en arrêt de travail, lié ou non au Covid-19. • Les salarié(e)s non malades présentant un « risque élevé ».

En cas d’arrêt de travail, ces salarié(e)s peuvent bénéficier des indemnités journalières de la Sécurité sociale (IJSS) sans conditions d’ouverture de droit et dès le premier jour d’arrêt de travail (en fonction des dates de parution des décrets ou ordonnances). Le délai de carence de 3 jours ne s’applique donc pas. La durée maximale de versement de ces indemnités est fixée à 20 jours sauf pour les assurés qui sont parents d’un enfant de moins de seize ans faisant lui-même l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction et de maintien à domicile. Les indemnités journalières peuvent être versées pendant toute la durée de fermeture de l’établissement accueillant cet enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.